ismag

استفسار يا اخواني حول الماستر في القانون الخاص

tibili

عضو مشارك
السلام عليكم اعضاء المنتدى
لدي اجازة في القانون الخاص سؤالي هو هل توجد مؤسسة خاصة في احدى المدن المغربية لاكمال ماستر في القانون الخاص و هل تعادل نفس شهادة الماستر بجامعة القانون
وشكرا
 

ab youssef

مشرف منتدى tawjihnet.net
طاقم الإدارة
السلام عليكم
يجب بداية معرفة أنواع الماستر والهدف من كل واحد
كما يجب التفريق بين الاعتماد / المعادلة
فالاعتماد في المؤسسات الخاصة موجود في حين بالنسبة للمعادلة (هناك لجن قطاعية تحدث لدى السلطة الحكومية المكلفة بالتعليم العالي هي التي تدرس الطلبات والاجراءات والمساطر طويلة ويرجى الاطلاع على المرسوم المنظم [/center]
بالرجوع للتساؤل: الدراسات القانونية بالجامعات والمؤسسات الخاصة هناك:
الجامعات الدولية (الدار البيضاء- الراباط -.....) - مدرسة الحكامة بالرباط egerabat - هناك مدارس IGA المتواجدة في عدة مدن......
يمكن البحث والتعمق أكثر في مواقعها الاليكترونية او زيارتها بعين المكان لتفاصيل أدق حول الافاق والتكلفة.....
ومن الافاق الممكنة
Consultant en droit des affaires
Spécialiste dans les contrats nationaux et internationaux
Gestionnaire de risque
Auditeur juridique
في الأخير ندعوكم لمزيد من البحث والتقصي/ واليكم موضوع بالفرنسية نشر مؤخرا في جريدة telquel
Suite à l'approbation d'un projet de décret, le gouvernement accordera finalement l'équivalence aux diplômes délivrés par les universités privées.
Le projet de [url=http://adala.justice.gov.ma/production/html/Ar/liens/..%5C188294.htm décret 2.14.665 relatif à la reconnaissance des établissements de l'enseignement privé, approuvé par le Conseil de gouvernement le 9 octobre, sera revu et corrigé afin d'accorder l'équivalence aux diplômes délivrés par les universités privées. Toutefois, l'ensemble des établissements privés ne bénéficieront pas de cette équivalence.
« Cela ne concernera que 5 universités privées, Mundiapolis, l'université internationale de Casablanca, l'université privée de Fès, l'université privée de Marrakech et Universiapolis d'Agadir dans la mesure où ce sont les seules qui répondent aux critères stipulés dans le décret », nous explique Abderrahmane Lahlou, expert en éducation au sein d'Abwab Consultant.
le décret impose aux établissements privés que 60 % de l'enveloppe horaire sont assurés par des professeurs permanents et que 50 % d'entre eux disposent d'un doctorat ou d'un diplôme équivalent. Or, ces conditions ne sont pas remplies par tous les établissements privés, qui sont au nombre de 140.
« Toutes les filières doivent être accréditées par l'État »
Pour obtenir l'équivalence du diplôme, une autre condition doit être impérativement remplie par les établissements privés. Elle concerne les filières enseignées par ce type d'établissement, assure Lahlou :
Toutes les filières enseignées par les établissement reconnus par l'État ne sont pas forcément accréditées. Il se peut que trois filières sur cinq seulement soient accréditées, ce qui n'accorde pas l'équivalence du diplôme délivré par l'établissement.
L'expert précise que les diplômes qui bénéficieront de l'équivalence doivent être impérativement signés par le président de l'université.
La restriction de l'éligilibité aux universités privées s'explique, selon Lahlou, par le fait que l'État souhaite « avoir une meilleure capacité de contrôle sur un nombre restreint d'établissements privés ».
 
أعلى